7.2 C
Londres
lundi, novembre 28, 2022

France – Autriche (2-0) : Les notes complètes

streamonsport

Homme du match  – Mbappé (7.5) : Il a torturé la défense autrichienne par ses appels, ses dribbles et son sens du but. Parfois trop solitaire, il se rattrape par la beauté de ses gestes et le merveilleux but qu’il marque, éliminant plusieurs autrichiens avant d’aller mettre le ballon au fond des filets. Il ne manquait pas grand chose à l’attaquant du PSG pour se permettre le doublé. Mbappé est le joueur capable de faire basculer n’importe quelle rencontre, et il le prouve encore une fois aujourd’hui ! Remplacé par Kolo Muani à la 90+2′

France (3-4-1-2)

Maignan (6) : Une prestation sans fausse note, puisqu’il n’a eu aucun arrêt à faire. Des bonnes sorties pour rassurer ses coéquipiers, mais rien à signaler. Remplacé à la mi-temps par Aréola (6), lui aussi au chômage technique, même s’il tente une sortie très hasardeuse en fin de partie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Regarder les matchs de Ligue des Champions, le championnat de Ligue 1, la Premier League ou d’autres évènements sportifs comme Roland Garros ou la NBA. Cela peut vite avoir un coût. Cependant, il existe des solutions qui permettent dès les voir gratuitement. Parmi elles, on compte le site Streamonsport ou Volkastream

⚠ Attention : Il est de votre responsabilité de visiter ces sites, nous vous conseillons donc de vérifier la législation de votre pays de résidence.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Koundé (non noté) : Sortie à la 23′ sur blessure, remplacé par Saliba (6) : Rassurant dans des interventions et balle au pied, ce n’est pas sur ce genre de match que l’ancien marseillais sera scruté de près. Malgré tout, il garde une longueur d’avance sur ses concurrents, et devient une vraie solution en cas de pépin physique de Koundé.

Varane (7) : Le retour du patron de la défense des bleus. Impérial dans le jeu et dans les duels. Le mancunien retrouve ses sensations après une saison gâchée par les blessures. le voilà de retour au plus haut niveau, rassurant pour la coupe du monde. Il reste un maillon essentiel à la défense des bleus, ses nombreux duels gagnés, sa sérénité dans les duels aériens et balle au pied.

Badiashille (6.5) : Pour une première sélection il a été très attentif. Serein dans ses prises de balles, avec de belles percées qui cassent les lignes et permettent à un côté gauche omniprésent aujourd’hui d’apporter encore de la rapidité au duo Mendy/Mbappé. Même s’il est encore un peu tendre sur certaines prises de balles, le Monégasque s’impose comme une belle opportunité si les blessures s’accumulent.

Clauss (5.5) : Peu présent lors du dernier rassemblement, le marseillais fut remuant sur son côté, trop brouillon parfois pour apporter tout le danger nécessaire. Il souffre sur plusieurs retours défensifs en commettant des fautes. On le sent encore un peu tendu dans ses prises de balles. L’ancien lensois a beaucoup de pression sur les épaules, car le vivier des bleus manque de solution à ce poste.

Tchouaméni (7) : Le patron a fait oublier les problèmes du milieu de terrain. Présent sur tous les aspects, il aurait dû être récompensé de sa magnifique reprise acrobatique en première mi-temps. Pour le reste, c’est une prestation majuscule, ne cessant son pressing à aucun moment. Il touche de nombreux ballons, sort vainqueur de la plupart de ses duels. A part blessure, le milieu du Real Madrid sera une valeur sûre dans le onze de Deschamps à la coupe du monde

Fofana (6.5) : Une première très correcte. Une petite frayeur en première mi-temps, où il perd le ballon dans sa surface. Mais pour le reste, le monégasque se fond parfaitement dans le milieu des bleus avec son compère. Sobre dans le jeu, il s’offre même une occasion loupée devant le but. Présent au duel et dans la construction. On demande à le revoir face à un adversaire plus coriace.

Mendy (6) : Sa qualité de centre n’est plus à démontrer et ce soir il en a encore fait profiter les bleus. Plus appelé par Didier Deschamps depuis quelques temps, le joueur du Real a réalisé un gros travail en tant que piston, de quoi remettre en question la hiérarchie des bleus. Son entente avec Mbappé est plus qu’intéressante.

Griezmann (6.5) : Lui aussi est de retour à un bon niveau, auteur d’une passe décisive du droit pour Giroud. Il a retrouvé la connexion avec ses deux compères de l’attaque, celle qui avait fait des ravages à la coupe du monde 2018. Présent à la récupération et à la construction, le joueur de l’Athlético à réussi à se fondre entre les lignes. Auteur de nombreuses passes très réussies, il semble revenir à un très haut niveau. Remplacé par Dembélé à la 79′.

Mbappé () : Voir au-dessus.

Giroud (7.5) : Dès qu’on fait appel à lui, il répond présent. Un nouveau but de la tête, portant son total en équipe de France à 49. Dans son éternel rôle de pivot, il fait cauchemarder les défenses adverses par ses appels, et ses duels de la tête. Récompensé à sa juste valeur, le joueur du Milan AC mérite d’aller à la coupe du monde au Quatar. Remplacé par Nkunku à la 79′.

Autriche (4-4-2)

Pentz (4.5) : Une envolée magnifique sur un retourné acrobatique de Tchouaméni, de bons arrêts dans le jeu. Il anticipe un peu trop sur le premier but de Mbappé, et ne peut rien sur la tête de Giroud. Un match frustrant pour le gardien Rémois.

Trimmel (4) : A l’image de son équipe, il n’est pas assez présent offensivement pour peser sur une défense bleue rassurante. Le joueur de l’union de Berlin a souffert face aux offensives françaises sans jamais réussir à se projeter.

Lienhart (3) : Trop juste dans les duels, pas assez puissant pour s’imposer face au jeu à une touche de balle des français. Le défenseur autrichien a passé une sale soirée, dépassé par les offensives des bleus et les milieux de terrain capable de vite se projeter.

Alaba (4.5) : Le capitaine autrichien tient la barre derrière, fort dans les duels, il fait ressortir tout son physique pour s’imposer sur Giroud. Très propre dans ses relances, le joueur du Real Madrid a perdu très peu de ballons. Remplacé par Posch à la 70′.

Wöber (3) : Dépassé par la vitesse de Mbappé, il a souffert défensivement par la furia française. Il souffre énormément de la comparaison avec Ferland Mendy, bien plus offensif que lui. Comme son équipe, recroquevillée sur elle-même durant ce match, le jeune latéral de Salzburg n’a pas réussi à se faire une place dans ce match outrageusement dominé par les français.

Weimann (2.5) : Jamais trouvé sur son côté, l’ailier autrichien a touché trop peu de ballons pour essayer de peser sur la défense des bleus. Totalement transparent, le joueur de Championship ne s’est pas imposé comme un homme fort ce soir. Remplacé par Ljubicic à la 50′.

Schlager (3.5) : A l’image de son équipe, il a beaucoup couru dans le vide pour défendre et revenir aider ses partenaires. Bousculé par le milieu physique des bleus, le joueur de Liepzig a perdu beaucoup trop de duels pour pouvoir mettre le pied sur le ballon et enfin faire aller son équipe vers l’avant.

Seiwald (4) : Légèrement meilleur que son collègue du milieu de terrain, il est à l’image de son équipe : absent totalement offensivement, incapable de mettre de l’impact au milieu face à la paire française, il se contente de défendre comme il peut dans la mission totale défense de l’Autriche.

Sabitzer (4) : Joueur le plus dangereux en première mi-temps, le milieu du Bayern n’a pas trouvé la bonne carburation pour se rendre vraiment dangereux. Entre un manque d’engagement de ses collègues dans le boulot offensif et du déchet technique, il a été à l’image de son équipe : incapable de trouver un espace offensif. Remplacé par Schmid à la 69′.

Onisiwo (3) : Peu de ballons touchés, des retours pour aider son équipe dans les tâches défensives. Ce n’était clairement pas un match pour les attaquants autrichiens, esseulés, incapable de se trouver des décalages dans une bonne défense des bleus.  Remplacé par Baumgartner à la 64′.

Arnautovic (4) : De nombreux décrochages pour toucher des ballons, des fautes marquant une frustration de ne pas être trouvé par ses partenaires. Seul point positif de sa rencontre, sa 102ème sélection qui le rapproche du record de son équipe nationale. Remplacé par Gregoritsch à la 64′. 

Latest news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here